La pollution de l'air aux PM2,5 à Beijing va continuer à baisser  Quotidien du Peuple

Selon un expert en contrôle de la pollution atmosphérique, Beijing devrait voir sa densité moyenne de particules de PM2,5 passer sous la barre des 50 ...

Voir la couverture complète sur Google Actualités
Selon un expert en contrôle de la pollution atmosphérique, Beijing devrait voir sa densité moyenne de particules de PM2,5 passer sous la barre des 50 microgrammes par mètre cube cette année et atteindre la norme nationale de 35 microgrammes par mètre cube, considérée comme étant sans danger, entre 2030 et 2035.

La pollution de l'air aux PM2,5 à Beijing va continuer à baisser

Une équipe de chercheurs du CUSM a mené une étude sur plus de 300 000 personnes.

Même une pollution de l’air modeste nuit à la santé des poumons | Le Devoir